Je suis « early adopter » ou comment Vénilia a changé ma life

Comme tous les lundis que Dieu fait, j’avais hier mon ELLE adoré dans ma boite à lettres. Du coup, tous les lundis soirs sont occupés par une lecture religieuse de mon magazine favori.

Et là, quelle ne fut pas ma surprise de voir, dans les pages genre « Dynamiser votre rentrée en faisant plein de trucs », une proposition de customisation de placard avec du Vénilia imprimé panthère. Et là, moi je hurle de joie : ça fait 3 ans que j’ai fait ça dans MES placards !

Et ça, avoir adopter la tendance 3 ans avant ELLE, c’est carrément jouissif, signe de l’esprit incroyablement trend setter qui m’anime. Je suis même à 2 doigts de prendre des photos de mes placards pour les mettre ici que vous puissiez admirer ce formidable travail.

Car en plus, j’ai adopté un principe de rangement dans ces placards tout à fait miraculeux. En effet, il est plutôt destiné à la partie penderie + chaussures. Or, j’ai beaucoup de chaussures, d’où un problème assez récurrent de rangement. Car évidemment, on n’a beau s’acheter que des godasses Prada ou Marc Jacobs, y a pas une boite qui fait la même taille que l’autre, parce que bien sûr, je gardais chaque paire dans sa boite d’origine. je devrai d’ailleurs dans Facebook lancer un groupe de réflexion sur le sujet qui pourrait même devenir un groupe d’influence auprès des fabricants de boite de chaussures.
Donc, au bout d’un moment, plus rien ne va, certaines dépassent outrageusement, d’autre s’abîment, bref, la merde. En plus, on n’est pas à l’abri qu’une paire de Gucci aille prendre la place d’une paire de Vuitton et là, c’est le drame assuré.

Et c’est la où MUJI intervient.

Un homme formidable chez eux a inventé la boite à chaussures translucide. Donc tu achètes les belles boites MUJI, tu ranges tes godasses dedans – bon moi en plus j’ai des pieds de nain donc je peux mettre 2 paires par boite, et hop le tour est joué, tu as un empilement de boites parfait, avec rien qui dépasse. Une merveille j’ai envie de dire. Comme j’ai également l’esprit hyper pratique, j’ai collé dessus des petites étiquettes avec le nom de chaque paire. Est-ce que c’est pas du beau boulot ça ?

Voilà, je suis hyper fière de mes placards, à tel point qu’ils pourraient devenir une attraction parisienne au même titre que Colette ou l’Eclaireur.

Publicités

8 commentaires sur “Je suis « early adopter » ou comment Vénilia a changé ma life

  1. virgile dit :

    c’est quoi les noms de tes paires ? « mules à pompon qu’oliv adore » ? « superbes sandales Marc Jacobs que j’aime tant » ?
    Non mais raconte, ça doit être mignon tout plein les petits noms de tes chaussures 🙂

  2. Charlotte dit :

    Comme c’est ingénieux! mais de quel modèle de boîte s’agit-il exactement ?
    Sinon, j’aime aussi beaucoup la Cécile B.s’ touche : un pola de la paire en question agraphé sur la boîte à chaussures.
    Une bonne idée, une autre idée à copier.
    merci mesdames !

  3. marion dit :

    Virgile, je te reconnais bien là… Un petit côté fétichiste quand même non ?
    Mais oui, tu as raison, elles s’appellent un peu comme ça pour de vrai !

  4. marion dit :

    Alors Charlotte, ce sont les boîtes MUJI nommées en toute simplicité « Boite à chaussures ». C’est dingue non ?
    Je pense que ma méthode couplée à celle de Cécile nous permettrait de frôler le nirvana de la chaussure (j’ai essayé mais comme moi je n’ai qu’un Izone, ça faisait un chouia petit…).

  5. cécile dit :

    Pour etre tres précise, et je crois que le sérieux et l’emportance du sujet nous y oblige, les pola ne sont pas agraphés mais toujours scotchés avec un scotch rouge mat.

  6. virgile dit :

    agrafés ?

  7. -scotchés
    -avec un scotch rouge mat

    question subsidiaire : scotchés en bas et en haut ou juste en haut ?
    (histoire qu’on sache tout)

    question subsi-subsidiaire : la date de l’achat et/ou le prix et/ou le ticket de caisse doivent-ils êtr conservés/agrafés/scotchés dans la boîte ?

  8. marion dit :

    Sam, de belles godasses, c’est un peu comme les fées genre chantal goya, elles n’ont pas d’âge et pas de prix.
    Ce serait quand même d’un goût douteux de laisser supposer qu’on porte 2 saisons de suite la même paire. Et vraiment parvenu de laisser le prix dessus compte tenu de la somme que ça représente…
    Cécile, ton avis ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s